Disclaimer : Les prises de positions de cet article n’engagent que son auteur et pas l’ensemble du mouvement des grèves du climat. Cette plateforme se veut être un échange et un moyen d’expression pour différentes mouvances à l’intérieur même de la GDC.

Le vendredi 28 février, la Grève du climat Fribourg a remis une motion populaire contre le BYOD, l’obligation d’aller en classe avec son propre ordinateur. Le texte signé par 877 citoyens demande un moratoire de 3 ans sur l’introduction de ce projet ainsi qu’une étude sérieuse et indépendante sur les conséquences écologiques, sociales, sanitaires et pédagogiques du projet. L’action symbolique qui a eu lieu à cette occasion visait à dénoncer la manière dont le projet a été imposé sans tenir compte de l’avis et des oppositions des enseignants, étudiants et parents d’élèves.

Nous appelons M.Siggen à renouer avec la démocratie en préférant la consultation et le dialogue à une imposition autoritaire d’un projet contesté.  La Grève du Climat exige que sa motion puisse être traitée avant que le projet entre en vigueur. De deux choses l’une: soit le conseil d’Etat prend rapidement position et le Grand Conseil pourra voter sur le texte en mai, soit le conseil d’Etat renonce à introduire le projet pour la rentrée de septembre 2020 et permet un véritable débat sur le sujet.

Nous nous opposerons fermement, par respect pour les près de 900 signataires, à ce que le Grand Conseil soit mis devant le fait accomplis et doive voter sur un moratoire concernant un projet déjà introduit. D’autres actions sont à prévoir si cette revendication n’allait pas être respectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.